Saint Benoît-Joseph Labre

Saint Benoit Joseph LabreLes diocèses d'Arras, où il est né en 1748, et de Sées, célèbrent aujourd'hui la mémoire de Saint Benoît-Joseph Labre, le vagabond de Dieu. Après un essai de vie monastique à Sept-Fons, près de Moulins, il mena une vie d'errance, demandant un jour l'hospitalité dans la maison des Vianney à Ecully où Jean-Marie n'était encore qu'enfant. Ses pas le conduisirent jusqu'à Rome : il parcourut quelque 25000 kilomètres à pied sur les routes et les sentiers d'Europe. Il finit par se fixer dans la Ville éternelle, vivant de mendicité sous une arche du Colisée. A sa mort, les enfants de Rome coururent en tous sens annoncer : « le Saint est mort! ». De nombreux miracles se produisirent sur son tombeau.

Haut de page