Saint Méthode de Constantinople

Méthode naquit à Syracuse vers 785, probablement dans une riche famille. Venu à Constantinople pour y trouver un emploi à la cour, il y fait la connaissance d’un moine. Choisissant la vie monastique il entra au monastère de Chénolakkos où ses grandes connaissances furent très rapidement appréciées.

Lorsque l’empereur Léon IV rétablit l’iconoclasme et déposa le patriarche Nicéphore, Méthode se rendit à Rome et y demeura jusqu’au meurtre de l’empereur Léon V en 820. Le pape Pascal Ier envoie alors Méthode demander au nouvel empereur Michel II de rendre à Nicéphore le siège patriarcal de Byzance. Mais l’empereur fit flageller Méthode et l’exila à l'île Saint-André, où il passa sept ans dans un cachot. C’est sous l'empereur Théophile que Méthode fut rappelé d'exil, consigné dans son palais, avec défense d'en sortir. Ainsi le souverain pouvait-il tirer parti de la science de son hôte, tout en l'empêchant d'exercer aucune influence au-dehors. Méthode profita de cette détention pour convertir l'impératrice Théodora laquelle, une fois son mari disparu en 842, nomma Méthode patriarche de Constantinople et rétablit officiellement le culte des images, mettant fin à cette querelle qui, depuis cent ans, ensanglantait l'Empire. Méthode mourut à Constantinople le 14 juin 847.

Haut de page