Saint Jean Jones, martyr

Jean Jones est né dans une famille catholique galloise restée fidèle à sa foi même après la réforme protestante. Il commença ses études au couvent franciscain de Greenwich, mais lorsque celui-ci fut dissous en 1559 par les autorités anglaises, après l’accession au trône de la reine Elizabeth en 1558, il se rendit au monastère franciscain de Pontoise où il prononça ses vœux. Jean Jones se rendit alors à Rome et entra dans le couvent des Observantins de l’Ara Coeli. Ayant obtenu l’autorisation de ses supérieurs et la bénédiction du pape Clément VIII, il retourna en Angleterre en 1592. Après quelques mois à Londres il entreprit de prêcher la foi catholique dans différentes régions du pays. Les franciscains l’élirent alors comme Provincial. Après deux ans d’un intense travail missionnaire il sera arrêté dans le Staffordshire en 1596. Emprisonné pendant deux années au cours desquelles il subit de nombreuses tortures, il sera pendu et écartelé le 12 juillet 1598 au petit matin, à l’extérieur de Londres, sous l’accusation d’avoir été ordonné prêtre sous l’autorité de Rome et d’être revenu en Angleterre en violation de la loi.

Haut de page