Saint Nicolas de Myre

Saint Nicolas de Bari ou de Myre

Il naquit en Asie Mineure, devint évêque de Myre et, à ce titre, assiste et souscrit au concile de Nicée en 325. Après sa mort, survenue vers 350, la légende s’empara de lui, sans doute fondée sur la réputation de sa bonté envers les pauvres et les enfants. Son tombeau devient un lieu de pèlerinage, d'abord à Myre, puis à Bari en Italie où ses reliques furent transportées au XIème siècle pour les protéger des musulmans.

Haut de page