Saint Claude La Colombière, prêtre et confesseur

image016Né près de Lyon, Claude entre à 17 ans dans la Compagnie de Jésus. Dès sa profession solennelle en 1674, il est affecté au petit collège de Paray-le-Monial où il devient le confesseur du couvent de la Visitation et entre en relation avec sainte Marguerite-Marie, à qui le Christ lui-même l’avait annoncé : "Je t’enverrai mon fidèle serviteur et parfait ami". C’est ainsi que le jeune jésuite devint l’instrument par lequel le Christ va diffuser dans l’Église le culte de son Cœur transpercé, révélé à sainte Marguerite-Marie. Nommé en 1675 prédicateur de la duchesse d’York, il passe deux ans en Angleterre où il est emprisonné avant d'en être banni. Accablé par la tuberculose, il retourne à Paray-le-Monial. Marguerite-Marie l’a prévenu : "Notre-Seigneur m’a dit qu’il voulait le sacrifice de votre vie en ce pays." C’est là qu’il meurt à 41 ans, en 1682. Ses écrits expriment une belle harmonie entre la spiritualité de saint Ignace de Loyola et celle de saint François de Sales.

Haut de page