Saint Pierre, évêque

Alors qu’il était chanoine et archidiacre de la cathédrale de Poitiers, saint Pierre fut choisi, pour la sainteté de sa vie, par le chapitre de Poitiers, en 1087, pour succéder à Isembert II en tant qu’évêque du diocèse.

Il favorisera alors les débuts de l’ordre de Fontevrault créé par son ami, le bienheureux Robert d’Arbrissel. Il participera à cinq des premières fondations de l’ordre et partit lui-même à Rome pour en demander l’agrément. Il était également lié à saint Yves de Chartres et saint Bernard de Poitiers.

Indulgent envers les pécheurs lorsqu’il les croyait repentants, il restait ferme contre les scandales publics. C’est ainsi qu’après des remontrances paternelles, puis des avertissements, il n’hésita pas à proclamer une sentence d’excommunication contre le comte de Poitiers Guillaume VII qui menait une vie dissolue au vu et au su de tous. Celui-ci, après avoir envisagé de le tuer, le fit enfermer au château de Chauvigny en 1113. Le saint évêque devait y décéder moins de deux ans plus tard, le 4 avril 1115.

Haut de page