Saint Fulbert, évêque

Saint FulbertNé vers 960 et peut-être italien d’origine, Fulbert fut chanoine et écolâtre de Chartres à partir de 1004. Maître reconnu et ami du roi Robert le Pieux, il joua un rôle important dans les affaires de l’Église et de l’État, les 123 lettres que nous conservons de lui sont précieuses pour l’histoire. En 1006 il est élu évêque de Chartres, charge dans laquelle il se montra d’une grande indépendance face au pouvoir politique, consciencieux et intègre, soucieux de la paix et du respect des personnes. Ce théologien, également philosophe, a laissé des traités, des sermons et des poésies. Bien que reconnu par ses contemporains comme un savant surpassant tout le monde dans la connaissance des saintes Écritures, Fulbert manifestait une humilité qui lui faisait dire qu’il était «le très petit évêque d'une très grande Église » : "Je suis un homme rempli de misères, incapable de me conduire moi-même et néanmoins chargé de conduire les autres dans les voies du salut." Il reconstruisit sa cathédrale de Chartres, ravagée par un incendie en 1020 : de cette cinquième cathédrale, qui ne sera consacrée qu’après sa mort, nous reste l’église basse actuelle. Il mettra ses compétences liturgiques et musicales au service du culte marial qu’il contribua à développer. Il mourut le 10 avril 1028.

Haut de page