Saint Ephrem, diacre et docteur de l’Église

Saint Ephrem Le diacre Ephrem était chargé de l'école théologique de Nisibe lorsque surgirent les Perses (363) et il dut se réfugier avec ses élèves à Edesse, où il mourut (373). Il menait une vie de contemplation, qu'il entretenait par une austérité extrême. C'est de sa flamme intérieure que jaillissait ce lyrisme qui a fait de lui « la harpe du Saint-Esprit ».

Haut de page