Bienheureux Raymond Lulle, martyr

Saint Raymond LulleTertiaire franciscain, né et mort à Majorque (1235-1316). C'est un des plus grands génies du Moyen-Age, et incontestablement l'esprit le plus original de son temps. Son œuvre immense contient des ouvrages de théologie, de philosophie, de science et de pédagogie, des romans philosophiques, des poèmes lyriques et mystiques de toute beauté. En 1311, il résumait ainsi sa vie : « J'ai été marié, j'ai eu des enfants, j'ai été riche, j'ai aimé le monde et les plaisirs. Puis j'ai tout quitté pour la gloire de Dieu, le bien de mes frères, et en vue de propager la vraie foi. J'ai appris l'arabe et me suis souvent rendu chez les Sarrasins. Pour ma foi, j'ai été flagellé et incarcéré. Pendant quarante-cinq ans, j'ai tenté d'intéresser les chefs de l’Église et les princes chrétiens au bien public. Maintenant que je suis vieux et pauvre, mon idéal est toujours le même et il restera tel jusqu'à ma mort. » Il fut lapidé et laissé pour mort à quatre-vingt ans à Bougie, en Algérie et mourut en vue de Majorque sur le bateau qui l'avait recueilli.

Haut de page