Saint Martial

Saint MartialOriginaire de Palestine, envoyé par le Pape Fabien vers l'an 250 pour évangéliser la Gaule avec sept autres missionnaires dont le futur saint Sernin, Martial gagna le Limousin par la voie romaine de Bourges à Limoges et fut nommé évêque probablement à la fin du IIIe siècle. Il avait pour compagnons dans sa mission évangélisatrice Austriclinien et Alpinien. Lorsqu’il décéda au début du IVe siècle il fut enterré, selon l’usage romain qui prévalait encore, en dehors de la cité, près de la via Agrippa, là où sera fondé plus tard un monastère en son honneur, l’abbaye de Saint-Martial. Celle-ci deviendra un grand centre de pèlerinage au XIe et XIIe siècle avant d’être totalement détruite en 1794. Des fouilles effectuées à Limoges en 1960, sous la Place de la République, à l’emplacement de l’ancienne abbaye, permirent de découvrir le tombeau de saint Martial (avec une mosaïque du Haut-Empire témoignant de l’importance du personnage inhumé), les sarcophages d’Austriclinien et d’Alpinien ainsi que le réceptacle des reliques de sainte Valérie de Limoges.

Haut de page