Bienheureuse Marie Anne Mogas Fontcuberta

Marie Anne Mogas FontcubertaMarie Anne Mogas Fontcuberta naît le 13 janvier 1827 dans une famille aisée à Corro del Val-Granollers près de Barcelone. Elle reçut le baptême au lendemain de sa naissance, puis l’Eucharistie à six ou sept ans ; elle en fut très marquée. C’est de cette époque que date son profond amour pour l’Eucharistie et la Très Sainte Vierge. Elle est éduquée très chrétiennement, d’abord par ses parents, puis par sa marraine, à Barcelone, lorsque, très jeune, elle perd ses parents. Elle aime l’Eucharistie, la Vierge Marie et la Croix. Son amour s’inspire du Cœur du Christ. Renonçant à une situation sociale aisée, elle décide, avec deux religieuses, de fonder en 1848 une Congrégation pour l’éducation des enfants. Elle a 21 ans. Sur le conseil de l’évêque de Vic, elle va à Ripoll chez les Religieuses Capucines. La Congrégation, dont elle sera nommée Supérieure en 1850, s’inspire de l’idéal franciscain et prend le nom de "Congrégation des Sœurs Franciscaines missionnaires de la Mère du Divin Pasteur". Elle a un amour de prédilection pour les pauvres, elle pardonne injures et ingratitudes, et se dévoue à l'éducation des enfants ainsi qu'aux malades et aux déshérités : sainteté authentique « qui ne l'empêche pas d'être gaie ». Son rayonnement attire de nombreuses vocations et sa congrégation s'étend en Catalogne, puis en Castille. Après une première attaque d’apoplexie en 1878, les huit dernières années de sa vie sont marquées par la souffrance sans la détourner de ses obligations religieuses. Dans sa dernière exhortation à ses Sœurs, elle leur dit : "Charité, charité véritable. Amour et sacrifice". Elle meurt à Fuencarral près de Madrid le 3 juillet 1886. Elle n’a que cinquante-neuf ans.

Go to top