Saint Guy de Pomposa, abbé

Saint Guy de PomposaNatif de Ravenne, il reçut la tonsure à Rome et alla vivre sur les rives du Pô, avec un ermite nommé Martin. Il fut élu par la suite abbé de Saint-Sévère puis du monastère de Pomposa, près de Ferrare, en Émilie-Romagne, et y mena une vie toute d’austérité. L’abbaye de Pomposa, fondée aux VIe-VIIe siècle par les bénédictins, sur ce qui était à l’époque une île, devint sous sa conduite un des plus importants monastères de l’Italie du Nord. Il mourut en 1046. L’abbaye connut un grand rayonnement surtout au Xe et au XIIe siècle, c’est là notamment que le moine Guy d’Arezzo (992-1050) mit au point la notation musicale avec l’acrostiche de l’hymne de Paul Diacre à saint Jean Baptiste : « Ut queant laxis / Resonare fibris / Mira gestorum / Famuli tuorum / Solve polluti / Labii reatum / Sancte Iohannes ».

Bienheureux Christophe Robinson, prêtre et martyr

Né vers 1565 à Woodsite en Angleterre, il fit ses études de théologie à Douai et à Reims. Ordonné prêtre le 24 février 1592, il retourne en Angleterre où il est témoin du martyre de saint John Boste dont il écrit le récit. Arrêté le 4 mars 1597, martyrisé, la corde aurait cassé deux fois avant de le pendre à la troisième fois, en 1597.

Go to top