Saint Sixte II, pape, et ses compagnons, martyrs

Saint Sixte II pape et martyrLe pape Sixte II célébrait les Saints mystères et enseignait à ses frères les commandements divins au cimetière de Calliste, lorsqu’il fut arrêté par des soldats, en vertu d’un rescrit de l’empereur Valérien, et décapité sur le champ avec quatre diacres, en 258. Le même jour, deux autres diacres, Agapit et Félicissime, furent également décapités au cimetière de Prétextat, où ils furent inhumés.

Saint Michel de la Mora, prêtre et martyr

Michel de la MoraNé le 19 juin 1878 à Recalitlan dans le diocèse de Colima au Mexique, Michel de la Mora a été ordonné prêtre en 1906. Nommé chapelain de la cathédrale de Colima en 1912 il y restera jusqu'à son arrestation et son exécution, chapelet à la main, le 7 août 1927 lors de la persécution déchaînée contre l’Église au Mexique.

Saint Gaëtan

Saint GaëtanContemporain de Martin Luther, il naît en 1480. Docteur en droit, il fut pendant 13 ans secrétaire au Vatican sous le pape Jules II et le pape Léon X. Ce qu'il y vit n'était guère conforme à l’Évangile et sa piété le portait alors à imiter encore davantage Notre-Seigneur. A la mort de sa mère, il renonça à sa charge et passa les six années suivantes à donner aux pauvres son héritage à Vicence, Venise ou Vérone, visitant les taudis, balayant dans les hôpitaux, soignant les incurables. Il fonda avec son ami Jean-Pierre Carafa, le futur pape Paul IV, un institut de prêtres qui mèneraient, comme lui, une vie pauvre et austère, les Théatins. Ils s'engageaient à soigner les malades, à répandre l'usage des sacrements parmi les laïcs et à ramener le clergé à ses devoirs. Lors du sac de Rome par les troupes impériales, la Ville est la proie d’un déchaînement de violences inouïes. Gaëtan et ses compagnons sont capturés et torturés, avant d’être relâchés. Il se rend ensuite à Naples, où il passe le reste de sa vie au service des malades et des pauvres. Il y meurt, étendu sur un lit de cendres en 1547. Le mode de vie de son Institut inspira les grands réformateurs du XVIème siècle.

Bienheureux Martin de Saint-Félix Woodcock, Edouard Bamber et Thomas Whitaker, Nicolas Postgate, martyrs

Les Bienheureux Martin de Saint-Félix (Jean Woodcock), Édouard Bamber et Thomas Whitaker, prêtres, furent condamnés à la mort par pendaison sous le roi Charles Ier à Lancaster en Angleterre le 7 août 1646.

Bamber, originaire de Fylde, a passé trois ans en prison avant son procès. Whitaker venait de Burnley où il est né en 1611, il a étudié à Valladolid et y a été ordonné. Il a été arrêté en 1643 et y passa son temps en prière et en aide aux autres prisonniers. Woodcock (frère Martin de Saint-Félix en religion) est né à Leyland en 1603; il se convertit à la religion catholique à l’âge de vingt ans et fait ses études à Saint-Omer et à Rome. Il rejoint les franciscains en 1631. En 1643 ou 1644 il retourne en Angleterre et y est fait prisonnier.

Né vers 1596 dans le Yorkshire, Nicholas Postgate fit ses études à Douai et fut ordonné prêtre en 1628. Il retourna en Angleterre en 1630. Il était réputé pour son humanité, sa simplicité, son souci des pauvres et sa sainteté, ami de tous, protestants comme catholiques. Il exerça pendant quelques dizaines d'années. Quand la lutte contre les catholiques se ralluma lors du faux complot papiste en 1678, il fut arrêté et condamné à être pendu sous le roi Charles II. Il pardonna à ceux qui lui avaient nui.

Go to top