Saints Zacharie et Elisabeth, parents de saint Jean-Baptiste

Saints Zacharie et ElisabethQuand Élisabeth reçut chez elle Marie, sa cousine, elle fut remplie de l’Esprit Saint et salua la mère du Seigneur, bénie entre toutes les femmes. Le prêtre Zacharie, rempli de l’Esprit des prophètes à la naissance de son fils, proclama la louange du Dieu rédempteur et annonça la venue prochaine du Christ, Soleil levant.

Saint Pio de Pietrelcina  

Saint Pio de PietrelcinaNé en 1887 à Pietrelcina (Italie), Francesco Forgione, connaît des phénomènes mystiques depuis son plus jeune âge. Il entre chez les capucins à 16 ans et prend le nom de Frère Pio. Ordonné prêtre, il rejoint le couvent de San Giovanni Rotondo en 1916. Marqué des stigmates, doué de bilocation, il lit dans les âmes et acquiert très vite une réputation de thaumaturge. Devant le caractère exceptionnel de sa vie spirituelle et face aux débordements des foules innombrables qui se pressent auprès de lui, il est l’objet de la méfiance de ses supérieurs et d’une condamnation du Saint-Office en 1923 (qui sera levée dix ans plus tard). Un hôpital est fondé à son instigation qu’il sera appelé à gérer dans des conditions parfois très difficiles. Il meurt en 1968.

Bienheureux martyrs de la guerre civile espagnole

Dans la région de Valence en Espagne, durant la persécution menée contre l’Église au cours de la guerre civile, en 1936, cinq bienheureux martyrs:
- à Benisa, Vincent Ballester Far, prêtre;          
- à Benicalap, Sophie Ximenez Ximenez, mère de famille, sa sœur religieuse Marie de la Purification et Marie-Josèphe del Rio Messa, toutes deux vierges du Carmel de la Charité;  
- à Gandie, Ascension de Saint-Joseph Calasanz Lloret Marco, vierge de l’Institut des Sœurs des Écoles religieuses.          

Bienheureux Joseph Stanek, martyr

Bienheureux Joseph StanekIl était prêtre polonais dans la Société de l'apostolat catholique, dite encore des Pallottins. Il continua son apostolat avec zèle, à Varsovie, même après l'invasion de la Pologne par les troupes nazies en septembre 1939. Lors de l'insurrection de Varsovie, il devint aumônier des insurgés à Czerniakow. Lorsque le danger fut plus pressant, on lui proposa de se sauver en passant le fleuve sur un ponton. Mais il ne voulut pas saisir l'occasion, estimant de son devoir de prêtre de se rendre utile aux combattants, aux insurgés, aux blessés et aux mourants. Arrêté, alors qu’il venait négocier la capitulation des insurgés, il fut pris par les militants nazis et pendu en soutane, devant deux cents personnes, à Varsovie en 1944.

Bienheureux Guillaume Way, martyr

Né à Exeter en Angleterre, William fit ses études à Reims où il fut ordonné en 1586. Il commença à exercer son ministère sous le nom de Flower mais fut arrêté au bout de six mois et pendu à Kingston sur la Tamise, en 1588, sous la reine Élisabeth Ière, parce que prêtre catholique.

Bienheureux Christophe, Antoine et Jean, martyrs

Trois enfants de 12 à 14 ans qui, au temps de la première évangélisation de l’Amérique, adhérèrent avec joie à la foi chrétienne et, à cause de cela, furent battus à mort par leurs compatriotes, en 1527-1529 à Tlaxcala au Mexique.

Bienheureuse Hélène Duglioli

Bienheureuse Hélène DuglioliOriginaire de Bologne, elle fut une épouse exemplaire pendant trente ans. Devenue veuve, elle supporta avec courage toutes les contradictions qui lui vinrent de sa famille et de sa belle-famille. Elle mourut vers 1523. Le pape Léon XII approuva le culte qu'on lui rendait de temps immémorial.

Go to top