Saints Thomas et Dominique, martyrs

À Nam Dinh au Tonkin, en 1839, les saints martyrs Thomas Dinh Viêt Du et Dominique Nguyên Van (Doan) Xuyên, prêtres dominicains, décapités ensemble en vertu d’un décret de l’empereur Minh Mang.

Saint Sirice, pape

Par ses nombreuses lettres aux Églises d'Afrique, d'Espagne, de Gaule et d'Italie il signifiait qu'en lui "le bienheureux Pierre de Rome portait le fardeau de tous ceux qui ont charge d'âmes". Saint Ambroise en fait d’ailleurs l’éloge comme d’un maître portant le fardeau de tous les évêques. Il fut pape de 384 à 399.

Saint Léonard de Port-Maurice

Saint Leonard de Port MauriceReligieux franciscain qui a popularisé le chemin de croix, au cours de ses missions, spectaculaires et étonnantes. Rempli du zèle des âmes, il se dépensa pendant presque toute sa vie à prêcher, à publier des livres de piété, et à animer plus de trois cents missions à Rome, en Corse et dans l’Italie du Nord. Il mourut à Rome, au couvent de Saint-Bonaventure sur le Palatin, en 1754.

Bienheureux Jacques Alberione

Bienheureux Jacques AlberioneNé en 1884 près de Cuneo, il fut ordonné prêtre en 1907. Soucieux avant tout d’évangélisation, il mit tout son zèle et son activité à orienter vers le bien de la société les moyens de communication sociale et dans ce but fonda la Société religieuse de Saint-Paul-Apôtre. Il meurt en 1971.

Bienheureux Hugh Taylor et Marmaduke Bowes, martyrs

Hugh Taylor, né à Durham en Angleterre vers 1559, étudia à Reims. Ordonné prêtre en 1584, il fut envoyé en mission en Angleterre en 1585 et, après seulement quelques mois, fut le premier martyr à souffrir sous la répression de la reine Elisabeth Ière. Marmaduke Bowes fut martyrisé pour l'avoir accueilli chez lui. Tous deux furent conduits au supplice du gibet en 1585.    

Bienheureuse Delphine de Sabran

Delphine de SabranDelphine, née dans l’aristocratie provençale, devient très vite orpheline et prise en charge par sa tante Cécile de Puget, abbesse du couvent Sainte-Catherine de Sorbs. En 1299, elle est mariée au jeune seigneur Elzéar de Sabran. D’un commun accord ils décident de ne point consommer le mariage et de vivre comme frère et sœur et en 1316, ils deviennent membres du Tiers Ordre Franciscain. Tous deux mènent ensemble une vie d'austérité et de prière, sans que leurs sujets s'en aperçoivent et sans négliger leurs obligations. Devenue veuve en 1323, elle vend une grande partie de ses biens et utilise les sommes récoltées pour doter de jeunes orphelines et pour restaurer plusieurs églises et couvents. Elle se retire ensuite dans le silence et la prière et meurt en 1360.

Jeudi 29 Octobre 2020
Go to top