Saint Gaudence

Saint GaudenceNé à Brescia en 327 saint Gaudence fut appelé malgré lui et alors qu’il était en pèlerinage en Terre Sainte à succéder à l’évêque de sa ville natale, Philastre, qui venait de mourir. C’est le saint archevêque de Milan, Ambroise - qui n’avait certainement pas été étranger au projet - qui le sacra vers 393. Saint Gaudence brilla parmi les évêques de son époque par sa doctrine et ses vertus, enseignant son peuple par la parole et ses écrits (on conserve encore de lui une vingtaine de sermons ou traités). Vers 400-402, à l’instar de son ami saint Ambroise, il fit construire hors de la ville une basilique dédiée à l’Assemblée des saints (identifiable à l’église Saint-Jean-de-Foris), où il rassembla les reliques de nombreux témoins de la foi. C’est là que son corps fut déposé à sa mort. Evêque très en vue, il fit partie de l’ambassade envoyée en Orient par le pape Innocent Ier en 406 pour traiter de la réintégration de saint Jean Chrysostome sur le siège patriarcal de Constantinople. Il mourut probablement l’année suivante.

Quarante martyrs d'Angleterre et du Pays de Galles

Groupe de quarante Anglais et Gallois, qui, entre 1535 et 1679, ont été martyrs pour leur fidélité à l'Eglise catholique. Ils sont fêtés le jour de leur canonisation commune, parce que l'unité de leur foi les a réunis malgré des dates éloignées.
Alban Roe, Alexandre Bryant, Ambroise Barlow, Anne Line, Augustin Webster, Cuthbert Mayne, David Lewis, Edmond Arrowsmith, Edmond Campion, Edmond Jennings, Eustache White, Henry Morse, Henry Walpole, Jean Almond, Jean Boste, Jean Houghton, Jean Jones, Jean Kemble, Jean Lloyd, Jean Paine, Jean Plessington, Jean Rigby, Jean Roberts, Jean Southworth, Jean Stone, Jean Wall, Luc Kirby, Margaret Clitherow, Margaret Ward, Nicholas Owen, Philippe Evans, Philippe Howard, Polydore Plasden, Ralph Sherwin, Richard Gwyn, Richard Reynolds, Robert Lawrence, Robert Southwell, Swithun Wells, Thomas Garnet.

Marie-Thérèse Ferragud Roig et ses compagnes, martyres

Marie Thérèse Ferragud Roig et ses compagnesÀ Alzira, dans la région de Valence, en Espagne, les bienheureuses Marie-Thérèse Ferragud Roig et ses compagnes, Marie de Jésus (Vincente), Marie-Véronique (Joachima), Marie- Félicitée Masiá Ferragud, vierges de l’ordre des Clarisses capucines, et Josèphe de la Purification (Raymonde) Masiá Ferragud, vierge de l’ordre des Augustiniennes déchaussées, martyres, qui, dans la même tourmente de la guerre civile espagnole, furent couronnées en 1936 pour leur inébranlable témoignage rendu au Christ.

Go to top