Saint Margarito Flores Garcia, martyr

Margarito Flores GarcíaMargarito Flores Garcia est né le 22 février 1899 à Taxco au Mexique. Après des études au séminaire de Chilopie il sera ordonné prêtre le 5 avril 1924. Dans la grande persécution mexicaine, il sera arrêté en raison de son sacerdoce et abattu par une rafale de mitrailleuse à Tuliman au Mexique, le 12 novembre 1927.

Saint Josaphat Kuntsevych, martyr

Saint Josaphat KuntsevychJean Kuntsevych, naît en Volhynie, en 1580. Il est encore adolescent à l'époque de l'Union de Brest-Litovsk (1596) où une partie de l’Église d'Ukraine se rattache à Rome pour constituer l’Église gréco-catholique ou Église ruthène. A vingt ans, il entre au monastère basilien de la Sainte Trinité à Vilnius, et prend le nom de Josaphat, où il se dévouera à la cause de l'unité. Nommé évêque de Polock en 1617, il se trouve dans une région où les antagonismes sont exacerbés plus encore par des considérations politiques et culturelles que par des points de vue religieux. En 1623, au cours d'une émeute provoquée par des intégristes orthodoxes, alors qu'il accomplissait une visite pastorale à Vitebsk, il est lynché et jeté dans le fleuve, martyr pour son attachement à l’Église romaine.

Bienheureux Joseph Raymond Medez Ferris, martyr

Bienheureux Joseph Raymond Medez Ferris martyrMarié, membre de l’action catholique, cet espagnol avait accueilli à son domicile, pendant la guerre civile, deux frères Carmes Déchaux et une religieuse cistercienne qui furent emprisonnés le 7 novembre 1936. Il fut également incarcéré puis martyrisé avec eux le 12 novembre, à Alcudia de Carlet, dans la région de Valence en Espagne.   

Saint Aurélien d’Arles

Aurélien naît en 499 dans une famille aristocratique burgonde illustrée par son grand-père, saint Rustique, son père, Sacerdos, et son cousin germain saint Nizier (qui seront tous trois archevêques de Lyon, respectivement de 494 à 501, de 542 à 552 et de 553 à 573).

Lui-même sera placé en 546 sur le siège prestigieux d’Arles, qui jouit du pallium et d’un « vicariat » sur les Gaules, par la grâce de Childebert Ier roi des Francs. A Arles, Aurélien déploie une intense activité, il fonde en 548 le monastère des Saints-Apôtres en bordure de ville et un autre dans les murs pour les femmes, qu’il dote de règles d’inspiration bénédictine. Il participe au concile d’Orléans en 549. On voit encore Aurélien intervenir auprès du pape Vigile retenu à Constantinople et pressé par l’empereur Justinien de céder sur la question des « Trois chapitres », en marge de la querelle du monophysisme ; il reçoit du pape une réponse datée du 29 avril 550. Appelé par Childebert, il meurt en chemin en 551 et est inhumé à Lyon dans l’église Saint-Nizier.

Go to top