Saint Léonidas

Martyr de la foi sous Septime Sévère, à Alexandrie, en 203, saint Léonide est le père d'Origène, l'un des plus grands penseurs chrétiens de l'Antiquité (185-254). Rhéteur, philosophe et professeur de renom, Léonide dirigea les premières études et la formation religieuse de son fils. Origène avait environ 17 ans quand son père fut arrêté. Désireux de mourir avec lui pour la foi, il voulut le rejoindre devant le tribunal. Sa mère dut cacher ses vêtements pour l'empêcher de sortir de la maison. Léonide eut la tête tranchée ; ses biens furent confisqués ; une riche femme pourvut aux besoins de sa veuve et de ses sept enfants.

Bienheureux Etienne de Petervarad

Franciscain hongrois, torturé par les Tartares musulmans, il renia sa foi. Ensuite, il recouvra son courage, témoigna du Christ devant le khan et fut cruellement mis à mort en 1334.

Bienheureuse Marie-Gabrielle Sagheddu

Bienheureuse Marie Gabrielle SaghedduNée en 1914, cette italienne entra au monastère des Trappistines de Grottaferrata en 1937. Elle y offrit sa vie pour l'unité de l’Église. Décédée le 23 avril 1939, elle a été béatifiée en 1983.

Bienheureuse Anne des Anges Monteagudo

Ana (Anne) Monteagudo naît le 26 juillet 1602 à Arequipa, au Pérou. Malgré l'opposition de ses parents, elle entra dans l'Ordre de saint Dominique. Elle forma tout d'abord les jeunes novices puis, devenue prieure, elle réforma son monastère et fut une conseillère spirituelle des plus excellentes et l'on venait de toute la ville et même d’au-delà pour recevoir ses enseignements. Elle aida les évêques et les prêtres de ses prières et de ses conseils, de même que les voyageurs et les pèlerins qui venaient à elle. Sa charité s’exerça avec prédilection envers les pauvres. Elle porta une attention particulière aux défunts, aux âmes du Purgatoire qu’elle appelle “ses amies”. Les dix dernières années de sa vie furent marquées par la souffrance, elle devint aveugle. Elle s’unit ainsi davantage à Jésus crucifié. Elle meurt en 1686.

Go to top