Saint Benoît Massarari

Saint Benoit MassarariSurnommé « L’Africain », ou « Le Maure » en raison de la couleur de sa peau (il était descendant d’esclaves chrétiens originaires d’Afrique noire), saint Benoît naquit près de Palerme en Sicile vers 1526. Affecté par son père à la garde de troupeaux dont il avait la gestion, il en profitait pour passer de longues heures en prière. C’est ainsi que très jeune, avec le consentement de ses parents il alla rejoindre un ermitage de la région. Plus tard il devint religieux dans l’ordre des Frères mineurs. Frère lai, cuisinier de son couvent, il était admiré par tous pour sa douceur, son humilité et son abnégation dans l’accomplissement de toutes les fonctions qui lui étaient confiées des plus simples aux plus nobles, à l'exemple du Christ qui était venu pour servir, selon une parole que saint Benoît aimait à répéter. Ses frères le choisirent un temps comme supérieur puis comme maître des novices. Plus tard, il reviendra humblement à sa charge de cuisinier. Il fut rappelé à Dieu à l’âge de 63 ans, en avril 1589.

Haut de page