Saint Rustique

Rustique naquit en 384 dans la Gaule narbonnaise. Son éducation fut profondément chrétienne. Il étudia les lettres et les sciences sous les plus habiles maîtres des Gaules, et alla ensuite se perfectionner à Rome. À son retour, il embrassa la vie religieuse dans le monastère de Saint-Victor à Marseille. Saint Jérôme, avec qui il correspondit, l’exhortait à profiter des instructions du savant Procule, évêque de cette ville, qu’il avait si souvent l’occasion de voir et d’entendre. Rustique fut ordonné prêtre par Procule, et évêque de Narbonne le 9 octobre 427. Parmi les actes de son épiscopat, nous pouvons citer la reconstruction de la cathédrale qui avait été détruite par un incendie, l’accueil charitable qu’il fit aux chrétiens d’Afrique et de Mauritanie, qui vinrent se réfugier dans les Gaules pour se soustraire à la tyrannie des Vandales. Il instruisit ceux qu’il trouva ignorants ; baptisa, sous condition, ceux qui ne savaient pas s’ils avaient reçu ce sacrement ou qui avaient été baptisés par les ariens. Il transmit au pape saint Léon un mémoire en 19 articles pour le consulter sur divers points. Le pape lui répondit mais le dissuada également de renoncer à sa charge épiscopale pour une vie de prières comme il le souhaitait. Quelques années après, il assista au Synode d’Ephèse en 431 qui condamna les hérésies de Nestorius et d’Eutychès. Ce saint évêque ne brilla pas moins par sa sainteté et son zèle pour la défense de la vérité catholique, que par sa grande science. Il mourut à Narbonne le 26 décembre 461.

Go to top