Saint Sophrone de Jérusalem, évêque

Originaire de Damas, rhéteur distingué, Sophrone ne tarde pas à abandonner le monde pour se faire moine. Il visita l’Égypte et la Palestine, où, en 634, il fut élu, tout laïc qu’il était, patriarche de Constantinople. Il occupa ce siège peu de temps, obligé d’abandonner la ville au calife Omar en 637. Dés son intronisation comme patriarche, ce juge de la foi avait rassemblé autour de lui un concile appelé à se pencher sur l’unité de la personne dans le Christ. Au cours de sa longue carrière, Sophrone écrivit des vies de saints, des poèmes et laissa quelques homélies. Il mourut en 639.

Go to top