Saints Roch Gonzalez et Alphonse Rodriguez, martyrs

Roque González de Santa Cruz Roch Gonzalès de Santa Cruz naquit au Paraguay, à Asunción, en 1576. Ordonné prêtre, il entra dans la Compagnie de Jésus en 1609 ; durant près de vingt ans il se consacra à l’évangélisation des habitants du pays, en créant des villages appelés “réductions”. Il fut tué par trahison et à cause de sa foi le 15 novembre 1628, en même temps qu'Alphonse Rodriguez, prêtre jésuite espagnol.       

Saint Joseph Mkasa Balikuddembé, martyr

Préfet de la cour royale, une fois baptisé, Joseph gagna au Christ beaucoup de jeunes et protégea les pages de la cour des vices du roi Mwanga. À cause de cela, le roi furieux ordonna de le décapiter en 1886. Il avait vingt-cinq ans, et fut la première victime de la persécution de ce roi à Mengo en Ouganda. Il est le premier martyr du groupe des 22 martyrs de l’Ouganda.

Saint Albert le Grand, évêque et docteur de l'Eglise

St Albert le Grand par Thomas de ModeneOriginaire de Bavière, il est passionné dès son plus jeune âge par les sciences (biologie, mathématiques, astronomie, etc.) ; il décide en 1222 de partir étudier ces disciplines à l’Université de Padoue, en plus du droit et de la philosophie. Il renonce à une brillante carrière politique pour rejoindre les dominicains l’année suivante. Il est ensuite invité à compléter ses études théologiques à Bologne. Il est ordonné prêtre en 1228. Il enseigne ensuite en Allemagne puis à Strasbourg. A partir de 1245 et pendant huit ans, il est maître de théologie au couvent Saint-Jacques de Paris. Parmi ses élèves se trouve le futur saint Thomas d’Aquin, qui accompagne Albert lorsque ce dernier rentre à Cologne. Élu provincial, il est bientôt envoyé en mission en Pologne. De retour en Allemagne, il est nommé évêque de Ratisbonne en 1260. Parallèlement, il consacre une grande partie de sa vie à l’écriture de nombreux ouvrages théologiques. Il meurt à Cologne en 1280.

Bienheureux Jean Thorne et ses compagnons, martyrs

Bénédictin de Glastonbury, Jean Thorne fut pendu en 1539 avec son abbé, Richard Whiting et un frère, Roger James, le plus jeune des moines, qui était sacristain, accusés tous trois de haute trahison pour avoir protégé l'abbaye des prétentions du roi Henri VIII.

Bienheureux Hugues Faringdon Cook, et ses compagnons, martyrs

Hugues était abbé du monastère bénédictin Reading en Angleterre, avec Guillaume Eynon, prêtre de Reading, et Jean Rugg, prêtre de Chichester. Il s’opposa avec ténacité à la prétention du roi Henri VIII d’avoir la suprématie dans l’Église d’Angleterre. Accusés faussement de trahison, tous trois furent pendus et éventrés devant l’abbaye en 1539.

Bienheureux Caius de Corée, martyr

Ancien bonze coréen, il se convertit et s'enfuit au Japon, où, devenu tertiaire dominicain, il aida les frères de l'Ordre. Il mourut martyr à Nagasaki en 1624.

Haut de page