Par décision des autorités civiles
et confirmé par notre évêque Monseigneur Dominique REY
Depuis le dimanche 15 mars les
MESSES en présence du peuple, BAPTÊMES  et  MARIAGES
Sont ANNULÉS jusqu’à nouvel ordre
 
L’église de SAINT-AYGULF reste OUVERTE  de 8 h à 19 h
pour la prière personnelle,
vous pouvez venir y déposer un cierge.
 
Seules les OBSÈQUES continuent d’être célébrées
dans la limite de 20 personnes,
en respectant les indications à l’entrée de l’église et sur les bancs,
 
Chaque jour le Père Pascal Marie célèbre la MESSE en privé
Le dimanche à 9 h
Du lundi au samedi à 8 h
Vous pouvez vous unir par la prière
 
De nombreuses MESSES sont proposées
sur la chaîne KTO chaque jour,
sur France 2 le dimanche matin à 11 h
 Ou sur les réseaux sociaux
 
La SEMAINE SAINTE
Se déroulera d’une façon exceptionnelle de la même façon

« Saint-Père, nous vous prions de prendre soin de vous »

Les catholiques chinois sont préoccupés par la santé du pape François en ce temps de pandémie du coronavirus. Ils lui adressent une lettre ouverte publiée ce vendredi 3 avril 2020 sur le site Internet de Xinde Press (Foi), la plus vaste plateforme de la communication catholique chinoise, indique l’agence vaticane Fides qui s’en fait l’écho.

« Saint-Père, écrivent-ils, durant l’épidémie, ayez également à cœur votre personne. Faites-le pour nous, 1,3 milliards de catholiques présents dans le monde. Nous vous prions de prendre également soin de vous ! »

Ecrit par Pierre Alain LEJEUNE, prêtre à Bordeaux

 

Ce monde lancé comme un bolide dans sa course folle, ce monde dont nous savions tous qu’il courait à sa perte mais dont personne ne trouvait le bouton « arrêt d’urgence », cette gigantesque machine a soudainement été stoppée net. A cause d’une toute petite bête, un tout petit parasite invisible à l’œil nu, un petit virus de rien du tout… Quelle ironie ! Et nous voilà contraints à ne plus bouger et à ne plus rien faire. Mais que va t-il se passer après ? Lorsque le monde va reprendre sa marche ; après, lorsque la vilaine petite bête aura été vaincue ? A quoi ressemblera notre vie   après ?

Vendredi 27 mars 2020

Place Saint-Pierre de Rome

Face à la pandémie du coronavirus Covid-19, le pape François a donné une bénédiction Urbi et Orbi exceptionnelle ce vendredi 27 mars

Sur une place Saint-Pierre déserte et battue par la pluie, le Pape François a commenté vendredi soir l'évangile de la tempête apaisée. Il a fait monter vers le ciel une vibrante supplique pour la fin de la pandémie de coronavirus. Moment d’une rare intensité : le Pape, seul, a béni Rome et le monde entier.

 

Icone salus populi« Le soir venu » (Mc 4, 35). Ainsi commence l’Évangile que nous avons écouté. Depuis des semaines, la nuit semble tomber. D’épaisses ténèbres couvrent nos places, nos routes et nos villes ; elles se sont emparées de nos vies en remplissant tout d’un silence assourdissant et d’un vide désolant, qui paralyse tout sur son passage : cela se sent dans l’air, cela se ressent dans les gestes, les regards le disent. Nous nous retrouvons apeurés et perdus. Comme les disciples de l’Évangile, nous avons été pris au dépourvu par une tempête inattendue et furieuse. Nous nous nous rendons compte que nous nous trouvons dans la même barque, tous fragiles et désorientés, mais en même temps tous importants et nécessaires, tous appelés à ramer ensemble, tous ayant besoin de nous réconforter mutuellement. Dans cette barque… nous nous trouvons tous. Comme ces disciples qui parlent d’une seule voix et dans l’angoisse disent : « Nous sommes perdus » (v. 38), nous aussi, nous nous nous apercevons que nous ne pouvons pas aller de l’avant chacun tout seul, mais seulement ensemble.

La traversée

Un parcours digital pour traverser l’épidémie de COVID-19 dans la paix de Jésus

L'épidémie du Coronavirus et le confinement bousculent nos habitudes, dérangent nos certitudes... Comment continuer à trouver du sens, à vivre dans la paix et l'espérance ? Pour répondre à ces questions, embarquez pour La Traversée et retrouvez chaque jour de quoi illuminer votre journée !

Voir la vidéo de présentation par notre évêque Mgr Dominique Rey : ICI

S'inscrire : ICI

 

Chers fidèles,

Mgr Rey 2

En cette période difficile, plus que jamais nous devons nous appuyer sur le rocher qu’est le Christ. L’Église ne vous abandonne pas.

Au contraire, nous faisons tout notre possible pour continuer à vous soutenir : chaque jour, les prêtres célèbrent la messe à vos intentions ; les obsèques sont assurées dans la stricte intimité familiale ; nous développons des contenus numériques pour vous soutenir spirituellement et humainement.

Nous avons besoin de votre soutien ! Depuis le 15 mars, les quêtes n’ont plus lieu. Or elles sont essentielles pour la vie de vos paroisses. Nous vous invitons à donner généreusement en ligne.

L’Église continue à vous soutenir ! Continuez à soutenir votre Église !

Mgr Dominique Rey

Site du diocèse pour les dons en ligne sur lequel on indique la paroisse bénéficiaire des dons : https://don.frejustoulon.fr/quete/

 

Mgr ReyConseils à un chrétien pour ce temps d’épidémie

par Mgr Dominique Rey - Évêque de Fréjus-Toulon

L’épidémie de Covid-19 frappe de plein fouet notre pays et toute l’Europe. Ce virus, pourtant microscopique, met en difficulté les systèmes de santé, paralyse nos modèles économiques et sociaux qui se prévalaient de la vertu des déplacements et des flux pour performer toujours plus. Dans notre « société liquide », le coronavirus retourne contre nous-mêmes ces mobilités liées à la mondialisation. Celle-ci devient un piège et suscite une psychose collective, qui parfois suscite de fausses interprétations apocalyptiques qui font fi de la providence divine.