Chanoine Boussand rMonseigneur Rey, notre évêque m’a demandé de prendre la responsabilité des paroisses de Lorgues, Le Thoronet et Saint-Antonin à partir du 1er septembre prochain, après neuf ans de présence à Saint-Aygulf. Il s’agit d’un véritable arrachement pour le curé qui s’était sincèrement attaché aux habitants, mais d’une décision cohérente avec la mise à disposition de lui-même que fait tout prêtre entre les mains de son évêque pour être prêt à la mission qu’il voudra lui confier. L’usage est d’ailleurs de réexaminer au moins tous les six ans la situation de chaque prêtre en vue d’un éventuel transfert, à plus forte raison au bout de neuf. Chaque mutation est par ailleurs l’occasion pour les paroisses concernées de retrouver un nouveau dynamisme. Je ne doute pas que le nouveau pasteur qui vous sera envoyé apportera le meilleur de lui-même et surtout saura proposer ce que l’Église doit à chacun : un chemin accessible et authentique pour accueillir le Christ et son salut. Il vous sera présenté prochainement et prendra ses fonctions dès le 1er septembre. Je vous invite à l’accueillir chaleureusement. Enfin, je tiens à remercier chacun de vous pour tout ce que vous m’avez donné au cours de ces neuf ans, votre confiance et votre amitié, et regrette d’avoir déçu tel ou tel, notamment dans mon manque de disponibilité ces derniers temps. L’expérience m’a prouvé depuis ma première paroisse que les liens tissés durant le ministère ne s’effacent jamais, même s’ils s’expriment différemment puisque la règle impose une distance par égard au successeur. Je vous retrouverai en tout cas avec plaisir à Lorgues s’il vous vient l’idée d’y faire un détour. Mais d’ici-là, nous avons encore trois mois à partager ici et des projets à mener à terme…